CIASE

Ecouter, entendre …

Nous avons reçu le rapport de la Commission Indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise demandé par l’église catholique de France. « Faire la lumière » , « comprendre », « prévenir » et « proposer » en sont les missions. Nous sommes profondément troublés par le mal que des prêtres, religieux, religieuses et laïcs ont pu faire, alors que nous attendions d’eux l’exemplarité.

Les victimes doivent avoir les premiers égards, elles ont besoin de cette huile extrême : douceur, vérité, paix.

Soyons en vérité, elles ont eu le courage de parler, il nous faut entendre l’abominable de ce que ces personnes ont vécu. Ils et elles ont été traités comme des objets. Beaucoup ont pu parler grâce à la police, la justice, des journalistes, des associations et des cellules d’écoute : remercions-les, les uns et les autres, la compassion commence par l’écoute. Guérir commence par la parole rendue. 

Le Christ n’est pas mort pour rien. Si Dieu lui-même est venu sur le chemin de l’humanité errante c’est pour nous conduire vers la plénitude de la Vie. Riche de cette foi, gardons le cœur en espérance en menant ce combat avec le Christ pour devenir des témoins de l’évangile lumineux et joyeux. Et, s’il nous faut écouter d’abord les victimes, entendons aussi que le criminel a besoin d’être libéré du filet qui l’empêtre dans le vice et le crime.

Taisons-nous pour écouter nos soeurs et nos frères victimes qui nous disent leurs souffrances, leurs reproches, leurs mystères et les secrets de leur cœur et espérons en apprenant d’eux. Convertissons-nous. 

Jean Emmanuel Gouze, votre curé.

« Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle !  » (1 Tm 6)

https://eglise.catholique.fr