« Accompagner des familles en deuil ne doit pas être réjouissant« , entend-on. Il est vrai que voir des larmes, entendre des regrets ou de mauvais souvenirs ne font pas sourire ! Et pourtant le défunt nous a quittés et ses obsèques sont l’occasion de parler de Dieu.

Souvent, si ce n’est trois fois sur quatre, c’est le défunt qui voulait des obsèques religieuses et la famille exécute cette dernière volonté. Elle avait oublié le chemin de l’église, avec nous elle va se rappeler que nous sommes de passage sur terre. La préparation de la cérémonie avec le choix de l’épître, du psaume et de l’évangile va resserrer le lien distendu avec la foi. « Une raie de lumière qui filtre d’une porte« , comme le dit le Pape François, va alors illuminer la préparation des obsèques.

Mais qui est le défunt ? Le connaître grâce à son entourage est souvent un long moment d’émerveillement et pour nous de réflexion. IL n’est pas mort, il est vivant car il rencontre Dieu. Les mesquineries s’effacent et c’est dans un climat apaisé que s’achève la réunion.

Et après ? A chacun d’entre nous de prier et de tisser des liens forts. C’est alors que le chemin de l’Eglise s’ouvre.

Faire partie de l’équipe d’Accompagnement des Familles en Deuil, c’est à travers le défunt, apporter un sourire pour favoriser l’écoute de Dieu.
En rejoignant l’AFED, vous ne serez pas déçus et quant arrivera votre rencontre avec Dieu, vous pourrez dire avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « J’entre dans la vraie vie« .
Equipe AFED