PARLER EN VÉRITÉ DE LA LUTTE CONTRE LA PÉDOPHILIE DANS L’EGLISE

Vous avez certainement suivi dans les médias, ces derniers temps, les trop nombreuses révélations d’actes pédocriminels perpétrés dans l’Eglise ces dernières décennies.
Nous sommes tous touchés par la violence de cette réalité, qui suscite dans nos cœurs et dans nos esprits des sentiments douloureux et des questionnements parfois contradictoires.Peut-être souhaitez-vous mieux comprendre les faits et la position de l’Eglise sur ce sujet ?
Peut-être avez-vous besoin d’exprimer vos sentiments et que vos émotions soient entendues ?
Peut-être perdez-vous confiance en l’Eglise, ou au contraire êtes-vous blessés par un traitement médiatique que vous estimez injuste ?
Peut-être craignez-vous pour la sécurité de vos enfants qui sont confiés à des institutions catholiques, ou au contraire pour la santé de vos prêtres et leur
avenir ?
Peut-être vous interrogez-vous sur ce que vous pouvez faire concrètement sur ce sujet ?
Peut-être vous demandez-vous quelle est la place de la prière face à ces scandales dans l’Eglise ?Tous ces sentiments, tous ces questionnements sont légitimes et il est important que vous puissiez les exprimer et avoir des réponses à vos questions.

C’est pourquoi les paroisses de Sainte Thérèse et de l’Immaculée Conception vous invitent à participer à une soirée pour parler en vérité de la problématique de la pédocriminalité dans
l’Eglise. 
Nous souhaitons vraiment que ces échanges aient lieu dans un climat de bienveillance et de délicatesse afin de pouvoir parler de ces sujets graves en toute liberté et et toute confiance.
Pour apporter un éclairage approprié, plusieurs intervenants seront présents, notamment Ségolaine Moog, déléguée de la Conférence des Évêques de France dans la lutte contre la
pédophilie et Edith Prache, membre de la Cellule diocésaine de lutte contre la pédophilie. Ils répondront aux questions qui seront posées au cours de la soirée. Il vous est possible dès
maintenant de préparer ces questions par écrit afin de les apporter avec vous le 6 juin.

Les drames que constituent ces crimes nous concernent tous (cf. la Lettre du Pape François au peuple de Dieu du 20 août dernier), et ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire la vérité qui seule nous rendra libre (cf. Jn 8, 32) et permettra à la fois la justice sur le passé et la construction d’un avenir désirable pour tous et plus authentiquement irrigué par l’Evangile du Christ.

Salle Néri  à Sainte Thérèse.

|||::
62 rue de l ancienne mairie

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *