Le Pere Patrice Pellen, hospitalisé hier à Ambroise Paré, va mieux. Il est maintenant délivré de la fièvre et respire bien.
Il vous remercie de vos messages et surtout de votre prière. Il vous assure de la sienne.

Merci  à tous.
Belle Semaine Sainte connectée au Seigneur avec l’aide des réseaux sociaux.
Avec ma gratitude et ma prière

Pere Marc

« … quand nous visite l’astre d’en haut pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort »
« Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse »

La semaine sainte commence dans la lumière de la joie si humaine du dimanche des Rameaux, joie simple et sincère des apôtres comme de la foule, joie mêlée pour nous qui savons la suite, tant il y a de confusion et de danger de désillusion quand nous voulons transformer Jésus humble, monté sur un ânon, en figure triomphale qui comblerait nos espoirs humains, nos visions personnelles de ce qui devrait être.
Les lundi, mardi et mercredi sont appelés « les jours du fiancé » par la liturgie orthodoxe, en référence au temps de préparation des noces du Christ avec l’humanité dans le mystère pascal.
Trois figures balisent « les jours du fiancé » :

  • Lundi : la figure lumineuse de Marie, sœur de Lazare, tout à la joie de la résurrection de son frère, la seule figure des évangiles à se hisser presqu’à la hauteur de la surabondance du don de Jésus (noces de Cana, multiplications des pains, sa passion, …), dans son offrande folle d’un parfum très précieux répandu sur les pieds de Jésus ;
  • Mardi : la figure en ombre et lumière de Simon-Pierre, notre frère en fanfaronnade, si sûr d’avoir la volonté et la force morale de pouvoir suivre Jésus partout où il ira ;
  • Mercredi : la figure ténébreuse de Judas (déjà présent dans les évangiles de lundi et mardi), notre frère en trahison de Jésus (n’est-ce pas ce que nous faisons de manière répétée ?), Judas que Jésus continuera d’appeler son ami même au moment ultime de la trahison annoncée (Mt 26, 50), Juda dont le plus grand péché n’est pas cette trahison mais la désespérance qui le conduit au suicide, là où Simon-Pierre est sauvé par ses larmes amères.

Avant même le Triduum pascal, et selon sa logique, les « jours du fiancé » illustrent la lumière qui baisse progressivement jusqu’à la nuit totale du samedi saint, avant le retour de la Lumière du Christ ressuscité lors de la vigile pascale, car le Christ est « la vraie lumière qui éclaire tout homme en venant dans ce monde » : Jn 1,9). Ce sont les ténèbres du cœur de l’homme qui préparent, fabriquent et expliquent la Passion.

L’évangile de Jean ne rapporte pas l’institution de l’eucharistie, mentionnée dans les trois autres évangiles et par saint Paul. Le lavement des pieds signifie qu’au terme du chemin qui aura fatigué et sali nos pieds, nous arriverons dans la maison du Père qui nous attend comme des hôtes de marque, comme des enfants bien-aimés. Cette tâche d’esclave accomplie par Jésus magnifie la mystérieuse équivalence de l’Amour de Dieu et de l’Amour de nos frères. (Cf. le double commandement :  Marc 12, 28-34, Mt 22, 34-40) : le sacrement de l’eucharistie et le « sacrement du frère » sont les deux faces d’une même réalité, ultime testament en geste de Jésus. Mais après la lumière des derniers entretiens de Jésus avec ses disciples, les ténèbres cernent désormais Jésus qui prie seul, avec des larmes de sang, à Gethsémani, avant son arrestation.

Le vendredi saint, nous ferons mémoire du jugement, du chemin de croix, de la mort et de l’ensevelissement à la sauvette de Jésus : à vue humaine, tout est terminé dans l’échec, l’injustice la plus radicale et le non-sens. La nuit de la mort semble avoir tout balayé.

Le samedi saint est un jour sans équivalent dans le christianisme, seul jour sans liturgie eucharistique. C’est le jour du silence et des ténèbres, mais aussi le jour des réalités invisibles, quand Jésus descend aux enfers « prendre par la main Adam et Eve » (Cf. l’icône de la Résurrection), quand Dieu vient visiter les parties de nous-même les plus enfouies, les plus verrouillées, les plus mortes, pour leur redonner la vie, cette Vie qui explose à la manière des bourgeons du printemps durant la vigile pascale.

Le Christ est bien Celui dont le Prologue de Jean dit : « la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée ». Le dimanche de Pâques peut alors être le jour de la vraie joie sans mélange, joie profonde, exultante, qui célèbre le salut de Dieu manifesté parmi nous, à la manière de Dieu révélé en Jésus-Christ, et pas selon nos illusions si humaines. Dans 50 jours, ce sera la Pentecôte et le début de la grande aventure dans l’Esprit-saint qui doit mettre le feu au monde.

Méditation autour de l’Histoire des sensibilités esthétiques dans la Chrétienté.

 

Chers amis,

En ce vendredi qui précède la semaine Sainte, la grande Semaine… Je vous invite à suivre le Seigneur Jésus dans son chemin vers le Golgotha.
En marchant vers le calvaire, le Christ porte notre humanité avec son poids de péchés et de souffrances. Mais ce qu’ il faut toujours avoir à l’esprit c’est ce que nous enseigne le Christ dans l’offrande de sa vie. Ce qu’ il nous enseigne, c’est l’acte de remettre sa vie dans les mains du Père :  » Père en tes mains je remets ma vie « . S’en remettre au Père, à notre Père, non pas pour nous évader de notre existence; mais afin de recevoir notre vie de sa source l’amour de Dieu notre Père.
Le « Oui-Père » que jésus prononça en une totale adhésion de sa volonté, lui fit traverser la plus profonde des nuits de la tentation et de la souffrance et le mène à la victoire. Ainsi donc, les nuits que nous traversons mèneront, elles aussi à la victoire, dans la mesure  où nous dirons, « Oui » en nous abandonnant à la volonté de Dieu…

Prions en ce jour pour nos malades, les soignants.

Pere Marc

Dimanche 5 avril
11h00 Messe des Rameaux et de la Passion du Seigneur, 
en direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’Immaculée-Conception.
Se munir de branchages de plantes…

Lundi 6 avril
18h00 Office de Vêpres en direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’immaculée-Conception.

Mardi 7 avril
18h00 Office de Vêpres en direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’Immaculée-Conception.

21h Chapelet pour les vocations sur la page facebook du diocèse et youtube : @diocèse de Nanterre.

Mercredi 8 avril
18h00 Office de Vêpres sur la page facebook du diocèse et youtube : @diocèse de Nanterre.

20h30 Mgr Rougé, rencontre facebook live sur la page facebook du diocèse et youtube : @diocèse de Nanterre.

Jeudi 9 avril
8h Office des Ténèbres sur la page facebook du diocèse et youtube @diocèse de Nanterre.

20h30 Messe de la Cène du Seigneur en direct sur la page facebook de la paroisse Sainte Thérèse et celle de l’Immaculée-Conception.

Vendredi 10 avril
8h Office des Ténèbres sur la page facebook du diocèse et youtube @diocèse de Nanterre.

15h Chemin de Croix sur la page facebook du diocèse et youtube @diocèse de Nanterre.

20h30 Office de la Passion du Seigneur. En direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’Immaculée-Conception.

Samedi 11 avril
9h Office des Ténèbres sur la page facebook du diocèse et you tube @diocèse de Nanterre.

20h30 Vigile pascale. En direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’Immaculée-Conception.

Dimanche 12 avril
11h Messe de la Résurrection du Seigneur. En direct sur la page facebook de la paroisse sainte Thérèse et celle de l’Immaculée Conception.

Bénédicité pascal sur youtube @diocèse de Nanterre.

Chers Paroissiens, Chers Amis,

La période de confinement que nous traversons et d’interruption des célébrations dominicales prive notre Paroisse de revenus réguliers et importants générés par les quêtes.

Ces quêtes représentent 15% des revenus de la paroisse.

Même si nous sommes en chute très importante d’activités, les charges fixes demeurent (frais de fonctionnement, traitements des prêtres, salaires des employés…)

Il vous est possible de continuer à participer, à distance, à la vie économique de la paroisse via l’application « La Quête ». Cette application est à télécharger sur votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur. Elle est opérationnelle depuis deux ans maintenant et fonctionne de façon très satisfaisante et sécurisée.

www.appli-laquete.fr

Vous trouverez également, dans les prochains jours, sur le site internet  une présentation des comptes 2019 de la paroisse Sainte Thérèse. Ceux de l’Immaculée Conception sont consultables dans les nouvelles.

Cette présentation devait se faire lors des célébrations dominicales d’ici à fin mars simultanément au lancement de la campagne du denier de l’église. Le denier représente 30 % des ressources de la paroisse. Cette période de « désert forcé » peut être l’occasion de revoir vos conditions de participation au denier de l’église en utilisant des moyens de paiement numériques (CB, prélèvement automatique…)

En complément de l’application « La quête » opérationnelle dans notre paroisse depuis deux ans maintenant :

La Conférence des Evêques de France met en place un dispositif temporaire de quête en ligne pour le temps du confinement.

Ce dispositif est complémentaire à l’application « la Quête ». Il est également opérationnel et nous l’avons testé.

Son fonctionnement est simple.

Le principe :

  • Une adresse simple : www.quete.catholique.fr
  • Choix du diocèse obligatoire. Dans cette 1ère version, il y a une case obligatoire pour la saisie de sa paroisse.
  • 4 montants proposés (2, 5, 10 et 20€) et une case montant libre.
  • Un don anonyme (seule l’adresse mail est demandée, et dans le seul but d’accuser réception de l’offrande)
  • Pas de reçu fiscal

Le Père Marc et le Conseil Economique