Une équipe existe au sein de la paroisse pour rendre une visite d’amitié aux personnes seules, malades ou qui ont des difficultés à se déplacer et leur permettre, si elles le désirent, de recevoir l’eucharistie. Cette équipe peut aussi faciliter la rencontre avec un prêtre et permettre à la personne isolée de recevoir le sacrement de réconciliation ou celui des malades. Il suffit de signaler au secrétariat de la paroisse ou à l’accueil le nom et les coordonnées de la personne qui désire la visite d’un membre de l’équipe. Cette équipe rend également visite aux personnes âgées :

  • A la Maison St Benoît : messe une fois par mois. Les autres vendredis sont consacrés à un temps de prière.
  • Aux Hespérides : un membre de la pastorale vient donner la communion le vendredi aux résidents qui le désirent – messe le samedi pour les grandes fêtes.

Évènements marquants au cours de cette année liturgique

En février 2016 pour le « dimanche de la santé » le sacrement des malades a été donné à une vingtaine de personnes, en présence de toute la communauté.

La veille une réunion de préparation avait été organisée rue de Verdun à Boulogne, invitant tous les malades du doyenné désireux de recevoir ce sacrement

Les responsables des différentes équipes d’animation pastorale de la santé sur Boulogne (EAPS) se réunissent régulièrement pour plus de cohésion et pour une réflexion commune.

Le sacrement de l’onction des malades

Ce n’est pas un sacrement réservé aux derniers moments comme le laissait entendre les expressions « extrême onction » et « derniers sacrements ». La pratique ancienne réservait en effet ce sacrement aux grands malades à l’article de la mort. Il s’adresse aux fidèles en souffrance physique, psychique ou morale : maladie, vieillesse avancée, épreuve difficile, opération grave… L’onction des malades ne remplace en aucun cas les soins médicaux.

Le but et les effets du sacrement des malades

Le sacrement de l’Onction des malades a pour but de conférer une grâce et une force au chrétien en souffrance. Il est signe de la tendresse de Dieu pour la personne qui souffre. Il a comme effets :

  • le réconfort, la paix et le courage pour supporter chrétiennement les souffrances de la maladie ou de la vieillesse;
  • le pardon des péchés si le malade n’a pas pu l’obtenir par le sacrement de la Pénitence;
  • le rétablissement de la santé, si cela convient au salut spirituel;
  • au seuil de la mort, la préparation au passage à la vie éternelle.

Découvrez le livret Le sacrement des malades en 8 questions

Responsable

Françoise Demazoin

Responsable Accompagnement des malades